Réponse du SD Santé Sociaux 80 à l’article du Courrier Picard du 8 janvier 2018

L’article consacré au CHU d’Amiens paru dans le Courrier Picard du 8 janvier dans la rubrique « chasseurs d’emploi » suscite quelques remarques. Il est pour le moins étonnant de lire que le CHU recherche en permanence des agents de services pour le secteur des soins. En effet, depuis quelques mois, la direction est en train de dépouiller littéralement des services tels que ceux de Saint Vincent de Paul ou du site Nord des personnels ASHQ (Agents de Services Hospitaliers Qualifiés) titulaires pour les remplacer par des salariés d’une société privée. Quand on connaît la réalité et la spécificité d’un service de soins et le rôle primordial de ces agents en contact permanent avec les usagers, on ne peut qu’être inquiets de cette dérive.

Et quelle est cette sécurité de l’emploi dont parle la coordinatrice de la Direction des Ressources Humaines ? De trop nombreux agents sont maintenus sur des postes de contractuels et précarisés durant des années alors même qu’ils remplissent les conditions pour être titularisés. Qui plus est sans déroulement de carrière et sans les primes réservées aux fonctionnaires…

Enfin, je confirme que parmi les qualités requises pour entrer au CHU il faut effectivement être particulièrement dévoué et savoir se rendre disponible. J’en veux pour preuve les rappels incessants sur les repos pour remplacer les collègues malades ou l’obligation de passer du jour au lendemain en journées de 12 heures pour pallier les carences en personnels et ce au détriment de sa santé et de sa vie familiale… C’est aussi cela le CHU…

Pierre COQUELIN
Secrétaire Général CFDT Santé Sociaux Somme