LE DEMANTELEMENT PROGRAMME DE L’HOPITAL PUBLIC

LE DEMANTELEMENT PROGRAMME DE L’HOPITAL PUBLIC - 25 octobre 2018

La fédération CFDT Santé-Sociaux n’est qu’à moitié surprise par le projet de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) 2019.

Si nous pouvions avoir des doutes quant à la considération portée par ce gouvernement aux établissements hospitaliers, ils sont désormais levés.

À l’opposé des discours politiques tenus ces derniers mois, ce projet pose, de manière inquiétante, la question de l’avenir réservé à l’hôpital public.

L’incohérence totale entre le projet affiché pour le secteur hospitalier dans le plan « Ma santé 2022 » et sa traduction concrète dans le PLFSS 2019 confirme que le prisme gouvernemental est uniquement budgétaire.

Cela fait dire à la CFDT Santé-Sociaux que l’hôpital, déjà en souffrance, va continuer à souffrir sous le regard indifférent de ceux qui nous dirigent.

Depuis quelques années, l’équilibre total de l’Objectif national de dépenses d’assurance maladie (Ondam) n’est rendu possible qu’au détriment de l’enveloppe hospitalière (publique et privée).

Cette même logique est mise en œuvre dans la rectification de l’Ondam 2018. L’enveloppe des soins de ville y est majorée (de 600 millions d’euros) alors que toutes les autres y sont réduites.

Dans ce contexte, la CFDT Santé-Sociaux ne peut pas accepter la non-réaffectation du gel prudentiel réalisé en début de campagne au profit de l’enveloppe des soins de ville afin de couvrir son dépassement.

Pour la CFDT Santé-Sociaux, c’est un démantèlement de l’hôpital public organisé par pression budgétaire au détriment des professionnels à qui le système demande toujours plus avec moins de moyens et au détriment de la qualité des soins.

Pour télécharger le tract :

PDF - 155.5 ko