Ségur de la Santé, un accord historique La CFDT est signataire !

Ségur de la Santé, un accord historique : La CFDT est signataire !

La CFDT Santé-Sociaux est signataire de l’accord permettant à un peu plus d’un million d’agent.e.s et de contractuel.le.s de la Fonction publique hospita-lière d’obtenir 183 € net de rémunération supplémentaire par mois (soit 2 196 euros par an). Il aura hélas fallu une pandémie mondiale pour que ces profes-sionnel.le.s soient enfin reconnu.e.s.

Après des années de disette, une enveloppe de 7,5 milliards d’euros en base annuelle est répartie entre les agent.e.s titulaires et contractuel.le.s des établis-sements de santé et EHPAD de la FPH, de l’associatif et du lucratif.

Enfin ! Nous obtenons la catégorie B pour les aides-soignant.e.s et les auxi-liaires de puériculture, revendication portée par la CFDT Santé-Sociaux depuis 10 ans.

Notre signature permet aussi à tous les agent.e.s de catégorie C (exemple les Agent.e.s de service hospitalier) rémunéré.e.s jusqu’à présent au SMIC, d’être revalorisé.e.s à hauteur de 110 % du SMIC ! Cela correspond à une augmenta-tion de 15 % de leur salaire.

Au-delà de ces avancées historiques, l’accord prévoit aussi de revaloriser avant le 1er janvier 2022 les grilles de classification pour de nombreux corps de mé-tiers (infirmier.ère.s, personnels de rééducation et médico-techniques, direc-teurs de soins…).

D’autres mesures permettent d’agir sur l’attractivité des métiers de l’hôpital : formation professionnelle, déroulements de carrière, reprise d’ancienneté, condi-tions de travail…

La revalorisation de la monétisation du compte épargne-temps à l’identique des 2 autres fonctions publiques est enfin acquise.

La fédération CFDT Santé-Sociaux souhaitait que les établissements sociaux et médico-sociaux ne soient pas exclus du champ d’application de l’accord, ce qui n’est malheureusement pas le cas. La fédération CFDT Santé-Sociaux est dé-terminée à obtenir des mesures pour les personnels des établissements so-ciaux et médico-sociaux (hors EHPAD) comme elle seule l’a défendu tout au long de la négociation : l’accord prévoit l’engagement d’un travail sur ce champ d’activité.

Une grande marche a été franchie. Pour la CFDT Santé-Sociaux, la recons-truction du secteur sanitaire, social et médico-social de demain ne fait que commencer.

Pour télécharger le communiqué de presse :

PDF - 114.7 ko