Document sans nom

CC51 : négociations salariales

Nous l’avons vu lors de la conférence salariale de février : la CCN51 est la convention du secteur associatif soumis à agrément, qui dispose de la marge de manœuvre la plus importante.

Pourtant lors de la dernière commission paritaire nationale, la détermination du montant du salaire minimum conventionnel (SMC) n’a même pas été discutée.

La FEHAP ne fournit aucune lisibilité sur le chiffrage du coût de cette mesure.

De plus, la FEHAP a rejeté en bloc nos revendications d’exclure de l’assiette de calcul du SMC : les avantages en nature, la prime vie chère, les indemnités compensatrices de jours fériés.

Tout cela, dans un contexte de non-revalorisation de la valeur du point pour la 6e année consécutive ! C’est pourquoi la CFDT n’est pas signataire de l’avenant portant sur la réévaluation du SMC.

Vous trouverez en pièce jointe un tract, à diffuser largement auprès des salariés.
A mettre en lien également, avec l’appel à la mobilisation du 15 mars pour tout le secteur associatif soumis à agrément.

PDF - 193.5 ko